mardi 17 février 2009

The horned coconut palm (Le cocotier à corne)

En ce qui concerne les variétés de cocotier, le motu le plus riche est Onetahi. C'est aussi celui où les conditions de croissance des cocotiers sont les meilleures, donc l'endroit où les différences variétales s'expriment le mieux. Sur Onetahi, il existe une forme de cocotier extrêmement rare, dénommée le cocotier à corne : la bourre (enveloppe du fruit) présente deux protubérances symétriques évoquant des cornes, comme illustré par les photos jointes.
Quelques rares exemplaires de ces cocotiers ont été signalés au Sri Lanka (Petch, 1924), dans les îles Indiennes d’Andaman (Rajesh et al., 2008) et sur l’atoll de Rangiroa (Millaud, 1954). Il existe un autre cocotier de ce type sur le Motu Tunga de la commune de Anaa. Ces cocotiers sont connus sous les dénominations Tara Puaatoro ou Haari Tara.
Teihotu Brando a signalé que plusieurs cocotiers « à cornes » sont groupés dans la même zone du motu Onetahi, mais que seul l’un d’entre eux fourni des fruits ayant des cornes régulières et bien formées. Très probablement, plusieurs descendants d’un unique cocotier à corne ont été importés et plantés côte à côte ; mais comme les semences importées venaient de fécondations libres entre les cocotiers, beaucoup dérivent du croisement naturel entre un parent femelle « à corne » et des parents mâles normaux. Seuls quelques rares descendants expriment donc le caractère « à corne » du parent femelle.